Assurance de prêt

VOUS RENCONTREZ DES DIFFICULTES POUR VOTRE ASSURANCE EMPRUNTEUR ?
KMC CONSEILS EST LA VOUS ACCOMPAGNER

Comment choisir son assurance emprunteur ?

Il est préférable de choisir un contrat d’assurance forfaitaire pour ce type d’investissement, il vous garantit la prise en charge des garanties invalidité et incapacité sans tenir compte de la perte de revenus. Généralement, les garanties souhaitées par les banques pour ce type d’emprunt sont le Décès et la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie. Les garanties Incapacité ou Invalidité peuvent être exigées mais attention, celles-ci sont plafonnées aux montants indiqués dans les conditions générales du contrat d’assurance emprunteur.

Demandez conseil

Vous avez tout intérêt à vous y prendre le plus tôt possible pour constituer votre dossier d’assurance de prêt. Disposer d’un dossier bien ficelé en avance permet d’accélérer les démarches et de minimiser un éventuel délai entre l’acceptation du crédit et la signature effective du contrat du fait de l’absence d’assurance, notamment si votre dossier requiert un montage un peu complexe.  

Ainsi, même si vous ne connaissez pas encore exactement le taux appliqué ou la durée de l’emprunt, rien ne vous empêche de partir en repérage. Le bilan de santé peut prendre beaucoup de temps notamment si vous avez des ennuis de santé ou que le montant que vous demandez est très élevé. Il y a fort à parier que l’établissement prêteur exigera des examens médicaux complémentaires.

Qu’est-ce que la délégation d’assurance ?

C’est tout simplement prendre une autre assurance que celle de votre banquier. La délégation d’assurance vous permet de souscrire votre assurance de prêt auprès d’un autre organisme financier que celui vous ayant octroyé le prêt immobilier. Ce principe de la délégation, issu de la loi Lagarde de 2010, a été complété par plusieurs lois étendant la liberté de l’emprunteur quant au choix de son assurance de prêt :

Commençons par les idées reçues sur le changement d’assurance de prêt.

  1. Vous êtes obligé de prendre l’assurance de prêt proposée par votre banque.
  2. Vous ne pouvez pas changer d’assurance emprunteur en cours de prêt.
  3. Vous serez moins bien couvert si vous changez pour un contrat d’assurance emprunteur moins cher.
  4. Seules les personnes jeunes et en bonne santé ont intérêt à changer d’assurance de crédit.
  5. En délégation, les tarifs de votre assurance peuvent augmenter en cours de contrat.
Tout est faux

Avez-vous entendu parler de la LOI LEMOINE ?

Impossible que vous soyez passés à côté de cette loi Lemoine, votée en début d’année qui réforme profondément l’assurance Emprunteur.

Dorénavant :

  • Vous avez la possibilité de résilier votre contrat d’assurance de prêt à tout moment.
  • Fin du Questionnaire de Santé pour les prêts de moins de 200 000 euros*
  • Évolution du droit à l’oubli de la Convention AERAS

Pour plus d’explication : Laissez-nous vos coordonnées

Vous voulez en savoir plus sur les bonnes pratiques à avoir et la mise en place de cette nouvelle LOI

Les clés de l’assurance de prêt immobilier

Il faut vous sécuriser vous et vos proches en garantissant votre crédit en cas de problème.

Pour vous aider à mieux comprendre votre contrat d’assurance emprunteur, nous vous rappelons les clés à connaître pour vous y retrouver.

Les garanties d’une assurance emprunteur correspondent aux risques assurés à la suite d’un accident ou une maladie survenue pendant le période de couverture.

Les garanties varient suivant plusieurs critères : la nature de l’opération a financé (résidence principale, investissement locatif) ou encore le type de prêt (amortissable, in fine, relais).

Une assurance de prêt comporte des garanties obligatoires :

  • La garanties décès (DC) permet un remboursement du capital restant dû à hauteur de la quotité assurée en cas de décès de l’emprunteur.
  • La perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) couvre l’incapacité définitive de l’emprunteur, d’exercer toute activité rémunératrice.

Si votre prêt concerne un investissement locatif, les garanties suivantes ne sont pas nécessaires :

  • L’invalidité permanente Totale (IPT) garantit l’assuré en cas d’impossibilité d’exercer toute activité rémunératrice. Cette garantie correspond à un taux d’invalidité déterminé par le contrat et généralement égal ou supérieur à 66%.
  • L’invalidité Permanente Partielle (IPP) couvre l’invalidité fonctionnelle ou professionnelle ne permettant plus à l’emprunteur d’exercer l’activité rémunérée mentionnée au contrat. Mais l’exercice d’une activité professionnelle sur un poste adapté reste cependant possible.
  • L’invalidité est généralement comprise entre 33% et 66%.
    L’invalidité Temporaire de Travail ‘ (ITT) couvre le cas où l’assuré ne peut plus exercer son activité, de manière temporaire.

L’assurance de prêt comporte également une garantie facultative :

La Perte d’Emploi (PE) offre, sous certaines conditions, une couverture à l’emprunteur en cas de perte d’emploi.

La Quotité d’assurance de prêt, est un élément à ne surtout pas négliger.
Exprimée en pourcentage, la quotité d’assurance de prêt représente la part du capital emprunté qui est garantie par votre contrat d’assurance de prêt immobilier et donc la part du capital restant dû ou des mensualités prise en charge par l’assureur en cas de sinistre.
Si vous empruntez seul(e), la quotité d’assurance de prêt doit être égale à 100%.
Lorsque vous empruntez à 2, vous pouvez répartir la quotité entre les co-emprunteurs, la quotité globale étant de minimum 100% et de maximum 200%.

Le questionnaire de santé permet à l’assureur d’identifier les éventuels risques de santé liés à votre profil emprunteur.
Si vous n’avez aucune pathologie médicale à déclarer, vos formalités se limiteront à ce simple questionnaire de santé.
Si vous répondez par l’affirmative à l’une des questions du questionnaire ou si le montant à assurer et/ou l’âge de l’assuré dépasse un certain seuil, il pourra vous être demandé d’effectuer des examens médicaux (bilan de santé avec un rapport médical rempli par un médecin, une analyse de sang et/ou d’urine et éventuellement un examen cardiologique).
Les examens médicaux pour une proposition d’assurance de prêt est adaptée à votre état de santé.
Les formalités médicales varient en fonction de certains critères comme le montant à assurer, l’âge et l’état de santé de l’assuré votre âge.
Ces formalités vont du simple questionnaire de santé à des examens médicaux plus poussés.
En fonction des réponses du questionnaire et/ou des résultats de vos examens, votre assureur pourra soit, accepter de vous assurer aux conditions standards ou moyennant une surprime et/ou une exclusion sur une ou plusieurs garanties, soit refuser de vous assurer totalement, ou partiellement sur une ou plusieurs garanties, s’il estime que votre profil médical est trop risqué.

Pour un devis ou plus d'informations

Assurance de prêt jeune actif

Votre âge a un impact direct sur le coût de votre assurance de prêt. Plus vous êtes jeune, et plus vous pouvez économiser sur le montant de vos primes.

Les banques proposent le plus souvent un contrat d’assurance groupe, qui ne vous permet pas de bénéficier de ces primes à taux réduit. En effet, dans un contrat d’assurance groupe, les emprunteurs paient tous la même prime, quel que soit leur âge. Dans ce contexte, la délégation d’assurance de prêt s’impose.

Nos conseillers vous orientent vers le contrat d’assurance de prêt le moins cher et vous permettent de réaliser jusqu’à 60% d’économie.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les jeunes qui entrent dans la vie active et envisagent une acquisition immobilière constituent un type de clientèle recherchée par les banques. Ils représentent, en effet, les clients de demain avec un potentiel fort d’évolution et il convient de les fidéliser au plus tôt pour les banques. Par conséquent, si vous envisagez de souscrire un crédit immobilier, surtout il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleures conditions pour votre crédit immobilier. Et l’acceptation de la délégation d’assurance immobilier peut constituer un véritable facteur de choix entre les différentes propositions.

En effet, plus on est jeune et plus le coût de l’assurance immobilier déléguée sera compétitive par rapport au cout de l’assurance groupe de la banque. Ce qui signifie que l’impact sur la mensualité de crédit immobilier globale ou sur le TEG peut être réellement significatif avec une assurance déléguée.

Il convient, par conséquent, non seulement de négocier le taux nominal de son crédit immobilier mais aussi et surtout les autres frais annexes comme l’assurance.

Enfin, pour choisir votre assurance déléguée, il conviendra bien sûr de comparer le cout global et le taux d’assurance sur la durée du prêt mais aussi le coût sur les 10 premières années. En effet, un bien immobilier est détenu en moyenne 7 ans et plus on est jeune et plus cette durée peut être raccourcie car on peut être amené à déménager rapidement dans un logement plus grand (mariage, naissance). C’est par conséquent, le coût sur les premières années de l’assurance qui compte car il est fort probable que votre crédit immobilier soit remboursé par anticipation avant son échéance.

Il convient, par conséquent, non seulement de négocier le taux nominal de son crédit immobilier mais aussi et surtout les autres frais annexes comme l’assurance.

Enfin, pour choisir votre assurance déléguée, il conviendra bien sûr de comparer le cout global et le taux d’assurance sur la durée du prêt mais aussi le coût sur les 10 premières années. En effet, un bien immobilier est détenu en moyenne 7 ans et plus on est jeune et plus cette durée peut être raccourcie car on peut être amené à déménager rapidement dans un logement plus grand (mariage, naissance). C’est par conséquent, le coût sur les premières années de l’assurance qui compte car il est fort probable que votre crédit immobilier soit remboursé par anticipation avant son échéance.

Pour un devis ou plus d'informations

Assurance de prêt avec problèmes de santé

Vous avez été ou êtes malade, vous êtes découragé des démarches exhaustives qui n’aboutissent jamais ?

 

Dans la vie, il existe presque toujours une solution, l’essentiel est de la trouver…

 C’est toute l’expertise et le savoir-faire de KMC CONSEILS qui prend de la valeur.

 

L’écoute et la pertinence de votre interlocuteur sera la clé de la réussite.

 

Contactez-nous

Pour un devis ou plus d'informations

Assurance de prêt séniors

La plupart des banques proposent des contrats d’assurance de prêt qui vous couvrent jusqu’à l’âge de 65 ou 70 ans maximum. Au-delà, les options proposées sont extrêmement onéreuses pour l’emprunteur et peuvent le décourager de mener à bien son projet immobilier.

Il existe sur le marché des contrats spécialisés d’assurance de prêt bancaire qui prennent en compte les spécificités des emprunteurs séniors (couverture Décès jusqu’à 90 ans…).

Nos conseillers seront à même de vous proposer ces contrats et de vous permettre de finaliser votre projet immobilier dans les meilleures conditions dans le cadre de l’assurance de prêt senior.

Il existe deux grands types d’opérations qui intéressent en premier lieu les seniors :

Les opérations immobilières et les crédits immobiliers qui vont nécessairement de pair.

  • Les opérations immobilières et les crédits immobiliers qui vont nécessairement de paire. Ces opérations concernent soit le changement de résidence principale : on quitte une maison pour un appartement mieux adapté ou on change de région, soit des opérations à caractère patrimonial comme l’investissement locatif avec ses enfants.
  • Les opérations de regroupement de crédit qui consistent à regrouper plusieurs crédits immobiliers ou autres en un seul crédit global pour retrouver des marges de manœuvre financières. Avec la baisse des revenus à la retraite, ce type d’opération peut être très intéressant.

Dans les deux cas, nous sommes à même de vous proposer des assurances crédit adaptés à votre profil. Avec notamment une couverture en garantie décès jusqu’à 90 ans, ce qui permet de couvrir la durée de la quasi-totalité des crédits immobiliers. Le coût de l’assurance-crédit associé doit rester évidemment acceptable par l’emprunteur.

De la même façon, en cas d’antécédents graves et d’application d’une surprime médicale, cette dernière devra rester abordable par l’emprunteur pour lui permettre de souscrire son assurance-crédit immobilière.

 

En conclusion, si vous avez plus de 60 ans et avez des projets obtenez une assurance-crédit en DELEGATION.

Les opérations de regroupement de crédit qui consistent à regrouper plusieurs crédits immobiliers ou autres en un seul crédit global pour retrouver des marges de manœuvre financières

Avec la baisse des revenus à la retraite, ce type d’opération peut être très intéressant.
Dans les deux cas, nous sommes à même de vous proposer des assurances crédit adaptés à votre profil. Avec notamment une couverture en garantie décès jusqu’à 90 ans, ce qui permet de couvrir la durée de la quasi-totalité des crédits immobiliers. Le coût de l’assurance-crédit associé doit rester évidemment acceptable par l’emprunteur.
De la même façon, en cas d’antécédents graves et d’application d’une surprime médicale, cette dernière devra rester abordable par l’emprunteur pour lui permettre de souscrire son assurance-crédit immobilière.

En conclusion, si vous avez plus de 60 ans et avez des projets obtenez une assurance-crédit en DELEGATION.

Pour un devis ou plus d'informations

Droit à l’oubli

Qu’est-ce que le droit à l’oubli ?

Acheter une maison ou une voiture, créer une entreprise, sont des projets que vous pouvez avoir envie de réaliser même si vous avez été malade.

Ces achats importants nécessitent souvent de souscrire un crédit auprès d’une banque, associé à une assurance qui protège votre famille et vous en cas de difficulté importante (perte d’emploi, invalidité, décès…).

Or, en cas de « risque aggravé de santé » comme dans le cas d’un cancer, l’emprunteur peut se voir appliquer des surprimes, des exclusions de garanties, voire se faire refuser l’assurance de son emprunt.
Pour éviter cet écueil, le « droit à l’oubli » a été mis en œuvre en 2016 dans le cadre de la convention AERAS.

Adoption d’une nouvelle loi sur le droit à l’oubli

Les parlementaires ont définitivement adopté une loi le 17 février 2022 qui réduit le délai du droit à l’oubli notamment pour les anciens malades atteints de cancer.

Ce délai passe de 10 à 5 ans après la fin du protocole thérapeutique.

Parallèlement, loi prévoit de supprimer le questionnaire médical pour les prêts immobiliers inférieurs à 200 000 euros par personne (400 000 euros pour un couple) et dont le terme intervient avant le 60e anniversaire de l’emprunteur.

Cette loi s’appliquera à partir du 2 juin 2022.

Un droit à l’assurance au tarif normal est également instauré, sous certaines conditions, pour les personnes ayant été atteintes d’un cancer ou d’une autre pathologie, mais dont l’état de santé est stabilisé.

Que veut dire « fin du protocole thérapeutique » exactement ?

La fin du protocole thérapeutique est la fin de la phase des traitements actifs contre le cancer (chirurgie, radiothérapie ou traitements médicamenteux), même si des traitements de type hormonothérapie ou immunothérapie peuvent encore être nécessaires.

Pour un devis ou plus d'informations

Les personnes concernées par la Convention A.E.R.A.S

La Convention AERAS concerne, sous certaines conditions, les prêts à caractère personnel (prêts immobiliers et certains crédits à la consommation) et professionnel (prêts pour l’achat de locaux et de matériels).

Elle vous concerne plus particulièrement si votre état de santé ne vous permet pas d’obtenir une couverture d’assurance aux conditions standard du contrat (c’est-à-dire sans majoration de tarif ou exclusion de garanties).

Pour un devis ou plus d'informations